AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La tradition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pascal

avatar

Nombre de messages : 63
Age : 60
Localisation : Nancy (France)
Date d'inscription : 28/11/2006

MessageSujet: La tradition   Dim 18 Fév 2007 - 22:16

Ludwig, toi qui es musicien, qui a rêvé d'un nyckelharpa et qui fréquente avec assiduité Wittgenstein (du moins je l'espère, la fin de l'année approche), pourrais tu nous entretenir de la question de la "tradition" , nous donner quelques éléments de réflexion ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: dico   Jeu 22 Fév 2007 - 0:53

tradition: opinion, maniere de faire transmises par les generations antérieures.

Je viens de lire ca dans le dico...oui mais ou s'arrete la tradition???
Moi c'est plutot ca qui me pose question.
Et est-ce que tradition et evolution ne peuvent pas faire bon ménage?
Si certains refusent l'evolution d'aujourd'hui, y aura-t-il une tradition demain....bon, je sais c'est un peu tordu mais logique, non?
Revenir en haut Aller en bas
Pascal

avatar

Nombre de messages : 63
Age : 60
Localisation : Nancy (France)
Date d'inscription : 28/11/2006

MessageSujet: Re: La tradition   Ven 23 Fév 2007 - 6:56

Continuons à travailler la question. Voici ce que propose Wikipedia sur la tradition et la musique traditionnelle:

Caractéristiques des musiques traditionnelles

* La transmission orale : les mélodies sont apprises d'oreille, ou par mimétisme des doigts
* La présence du chant, qui est parfois même à l'origine de la pratique instrumentale
* Des rythmes ou accents associés à des danses
* L'importance de la mélodie sur l'accompagnement, parfois très sommaire (bourdon)
* L'importance de l'ornementation, du phrasé, du timbre, qui cherche souvent à imiter le chant
* Leurs présences dans les fêtes de villages, mariages, etc
* Des airs parfois utilitaires: travail des champs, accompagnement de rites, etc
* Une évolution permanente qui prend en compte les possibilités et les goûts de chaque époque: le choix des instruments évolue, les mélodies, leurs interprétations, etc


Tradition

La tradition désigne la transmission continue d'un contenu culturel à travers l'histoire depuis un événement fondateur ou un passé immémorial (du latin traditio, tradere, de trans « à travers » et dare « donner », « faire passer à un autre, remettre »). Cet héritage immatériel peut constituer le vecteur d'identité d'une communauté. Dans son sens absolu, la tradition est une mémoire et un projet, en un mot une conscience collective : le souvenir de ce qui a été, avec le devoir de le transmettre et de l'enrichir. Avec l'article indéfini, une tradition peut désigner un mouvement religieux par ce qui l'anime, ou plus couramment, une pratique symbolique particulière, comme par exemple les traditions populaires.



On peut noter que dans l'une et l'autre des définitions il n'est en aucun cas fait état d'immuabilité ("devoir de l'enrichir" et "évolution en lien avec l'époque").
Au sens le plus restreint, on pourrait aussi citer Woody Alen (deconstructing Harry) : "La tradition, c'est l'illusion de la permanence"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pascal

avatar

Nombre de messages : 63
Age : 60
Localisation : Nancy (France)
Date d'inscription : 28/11/2006

MessageSujet: Re: La tradition   Ven 23 Fév 2007 - 8:29

Aller, on continue:

1/ Pour Juan Mari Beltran, il ne fait pas de doute qu'il «existe des racines nouvelles. La racine ne doit pas nécessairement faire partie de l'histoire ancienne. C'est tout simplement quelque chose qui s'est enraciné, un élément qui est devenu indispensable. La trikitixa n'as pas été un instrument académique, mais un instrument populaire. Son succès c'est d'être devenue populaire, avec un répertoire tiré des pièces jouées par les instruments populaires (alboka, txistu, dulzaina...), qu'elle a fait sien. Ce qui est réalisé par tradition, ce qui se répète, devient traditionnel. Lorsque le peuple octroie à une musique sa propre idiosyncrasie, cette dernière devient populaire, propre, musique populaire basque. Lorsque nous réinterprétons les influences extérieures à notre manière, elles deviennent populaires, et si elles se répètent sans cesse, elles deviennent traditionnelles.»
http://agora.qc.ca/mot.nsf/Dossiers/Musique_traditionnelle


2/ Avant, je n’écoutais presque que de la musique traditionnelle chinoise ou bien la musique classique occidentale. Maintenant j’écoute aussi d’autres musiques alors j’ai un regard plus critique. Je pense que c’est bien de garder la tradition mais c’est trop si on fait toujours la même chose, ce n’est pas suffisant pour une culture.
Entretien avec Si Mo, musicienne chinoise (guzheng* et le ruan*) installée en France (Lyon) depuis deux ans.
http://www.cmtra.org/spip.php?article104

3/ Nous comprenons bien, aussi, que se retrouve, ici, le thème du fétichisme de l'interprétation. La tradition provoquera un fétichisme de l’interprétation du côté de l'interprète — elle qui recouvre l’œuvre sous ses fausses évidences; elle qui recouvre l'oeuvre sous un sens appauvri. La tradition provoquera même, du côté de l’interprète, un phénomène de surdité à celle-ci — un phénomène de surdité: au sens où l’interprète plaquera, au dessus de l’œuvre, le sens que la tradition indique, au sens où l’interprète reproduira le sens que la tradition préconise… Mais sans entendre l’œuvre elle-même.

Quelle leçon tirerons-nous de tout ceci?

Nous en tirerons cette leçon que prise au sein de sa réitération — que prise au sein de la tradition– la musique, à l’époque contemporaine, se trouve en crise. A cause de sa réitération, à cause de la tradition, la musique a perdu tout contenu de vérité — elle a perdu sa capacité, toute spirituelle, à remettre en cause le préjugé. La musique, en un sens, je veux dire: la musique en sa dignité — en sa dignité spirituelle — la musique, à l’époque contemporaine, semble être devenue improbable; elle semble même être devenue impossible.
François Coadou - La musique baroque: une musique contemporaine?
L’interprétation chez Harnoncourt - LE CONCERT DE PHILO :
5 exercices en introduction
à une philosophie de la musique - http://www.musicologie.org/publirem/coadou_02f.html

EXERCICE N°3
La musique dégénérée :
une catégorie esthétique ?

Au mois de mai 1938, à DÜSSELDORF, a lieu une exposition intitulée : « la musique dégénérée ». Placée sous la tutelle de responsables nazis, cette exposition présente, pêle-mêle, sous la catégorie de musique dégénérée : la musique atonale de la Nouvelle Ecole de Vienne, le jazz, la musique prolétarienne, bref, l’ensemble de la nouvelle musique apparue ou répandue en Allemagne depuis environ trente ans : toute la nouvelle musique que rejette le régime nazi. Mais toute cette musique, ou mieux : toutes ces musiques, toutes ces œuvres, cette exposition ne les expose pas : au contraire, elle les exhibe, pêle-mêle — toutes ces œuvres, elle les accompagne des commentaires les plus corrosifs, des commentaires les plus agressifs, afin de les rendre ridicules, afin de mieux les mettre en accusation, afin de mieux les mettre au pilori.
La catégorie de musique dégénérée se présente comme une catégorie négative où le régime nazi range toute la musique qui lui semble éloignée de sa propre vision de la musique ou toute la musique qui lui semble éloignée de sa vision du monde.
LE CONCERT DE PHILO :
5 exercices en introduction
à une philosophie de la musique
http://www.musicologie.org/publirem/coadou_02d.html



4/ Une priorité : les jeunes musiciens

Les jeunes musiciens traditionnels sont une priorité du Réseau. D’une part parce qu’aucune musique traditionnelle ne peut vivre ou survivre sans la formation des nouvelles générations, d’autre part parce que le renouvellement nécessaire de la musique traditionnelle passe par l’apport régénérateur de jeunes musiciens, porteurs de pratiques, d’esthétiques, d’environnements nouveaux. Après les générations du vingtième siècle marquées par le folklore et le revivalisme, nous sommes entrés au XXIe siècle dans une ère de jeunes musiciens de plus en plus imprégnés de musiques traditionnelles et actuelles de l’Europe et du Monde. Les musiques traditionnelles étant liées à leur environnement, cette évolution n’a en soi rien d’anormal et ne constitue pas une rupture avec le passé, à condition de continuer à transmettre et valoriser la richesse patrimoniale des sources traditionnelles. A l’époque de l’Euro et de la mondialisation, il est non seulement inévitale mais normal que les musiques traditionnelles, comme toute expression culturelle, s’européanisent et se mondialisent. Sinon elles sont condamnées à disparaitre, ou n’etre plus que le souvenir nostalgique d’une époque révolue, se confondant ainsi à des musiques “ anciennes ”.
Publié dans Planètes Musiques, février 2003

Philippe Fanise : Directeur artistique de la Mission des musiques et danses traditionnelles de l’Arcade (Provence-Alpes-Cote d’Azur), Philippe Fanise est également l’un des coordinateurs fondateurs du Réseau Européen des Musiques et Danses Traditionnelles (à retrouver sur le site de l'IRMA - http://www.irma.asso.fr/spip.php?article3311
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Claude

avatar

Nombre de messages : 13
Age : 58
Localisation : Mirecourt
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: La tradition   Mar 27 Fév 2007 - 1:31

La tradition ? c'est peut être notre mémoire ... notre mémoire collective ,où l'on va puiser de temps en temps quelques élements pour relancer une machine à créer . Des éléments d'un art dont on pense qu'ils vont plaire parcequ'ils ont fait leurs preuves. La tradition c'est le pied sur lequel on s'appuie pour aller plus loin . C'est une photo.... qui donne envie ,qui fait rêver....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nyckelharpa-condi.com
maroussia

avatar

Nombre de messages : 70
Age : 62
Localisation : Brionnais
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Bonn'anniv'   Mar 27 Fév 2007 - 14:14

santa(C'est plus Noël, mais c'est la fête quand même...)
Bon. Réponse pour JCC qui nous parle de mémoire, mais qui n'a pas oublié de se connecter aujourdhui à 0h.31 juste pour voir si on pensait à son anniversaire ( !!! ) : T'as la chance de ne pas être né un 29 Février. T'imagines?
Allez, envoie-nous encore des airs graves et émouvants comme avec ce nyckelcello ou cellonyckel, qui veut dire quoi au fait: Harpe propre en plastic?
48 bises. Maroussia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La tradition   

Revenir en haut Aller en bas
 
La tradition
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'inspiration populaire en musique : folklore ou tradition ?
» Tradition et coutume Chorale dans différents Pays
» De la tradition (dans les "avant-gardes")
» maçon portugais
» Howard HANSON (1896-1981)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nyckelharpa :: Considérations Générales :: Le Couarôge-
Sauter vers: